Un blog lifestyle...

The Legend of Zelda : A Link Between Worlds – le digne successeur de A Link to the Past !

The Legend of Zelda : A Link Between Worlds – le digne successeur de A Link to the Past !

Un article pour vous parler de mon dernier coup de coeur en matière de jeu vidéo ! Oui oui ça faisait longtemps je vous l’accorde, mais là on touche à une corde sensible chez moi à savoir la série Zelda dont je suis une grande fan ! Bref, voici mon avis de néophyte en la matière sur le dernier opus sorti sur 3DS :

The Legend of Zelda : A Link Between Worlds

Bon déjà j’annonce, au premier abord, ce qui m’a séduit dans ce jeu c’est le fait que l’on reprenne la même map et «histoire» que le très célèbre et adoré The Legend of Zelda : A link to the past ! Ahlala que je l’ai aimé ce jeu sur super Nintendo, j’y ai passé des heures ! La nostalgie aidant, c’est d’ailleurs mon favori de tous les opus sortis – suivi de près par Twilight Princess ! :)

Bref, le titre fait donc suite à A Link to the Past sorti en 1992 sur Super Nintendo – un vibrant hommage à travers une suite complètement inédite. Il ne m’en fallait pas plus pour craquer !

Rejoignez Link dans un extraordinaire aventure et laissez-vous entrainer dans un voyage pittoresque entre deux mondes !

Mon avis

A link between Worlds est situé dans le même Hyrule comme A Link to the Past. Bien sûr, c’est quelques générations plus tard, mais les fans de la série ne seront pas dépaysés, puisque tout sera là où nous l’avions laissé. Il suit les aventures d’un nouveau Link, un nouveau héros d’Hyrule. Pris dans une étrange conspiration impliquant un méchant qui transforme ses victimes en peintures et retient leurs esprits à l’écart dans un monde de l’ombre appelé Lorule, Link est quant à lui sauvé de ce triste sort par un bracelet magique. Celui-ci accorde à Link une capacité spéciale à savoir de se transformer en une peinture et de se déplacer le long des murs en 2D.

Les va-et-vient entre Hyrule et Lorule à travers des fissures dans les murs et la possibilité de se transformer en peinture pour se déplacer est vraiment divertissant et change agréablement le tempo du jeu si je puis me permettre.

La «grande» nouveauté du jeu est le fait qu’il soit possible de louer / acheter dés le départ l’équipement (boomerang, grapin, baguette de feu, de glace, arc, bombe…) nécessaire pour faire les donjons – chose que certains apprécieront moyennement il faut le reconnaitre.

Perso, je trouve que A Link Between Worlds brise la structure de base de dernières Zelda en nous  donnant accès à l’équipement presque immédiatement. Les articles ne sont donc plus enterrés ou à trouver. Si vous avez l’argent suffisant, vous pouvez louer des équipements indéfiniment à un marchand mystérieux qui prend résidence dans la maison de Link. Ils sont tout à vous jusqu’à la mort. Cela ajoute une nouvelle sorte de tension dans le jeu : si vous décédez, ça va vous coûter cher !! Il y a désormais une conséquence pour le jeu, plutôt que le banal retour au début du donjon. Il modifie également radicalement la façon dont vous progressez en comparaison aux titres Zelda précédents. Hyrule et Lorule sont quasiment totalement ouverts et vous pouvez attaquer les donjons dans presque n’importe quel ordre.

Bref, j’ai particulièrement apprécié ce monde ouvert, la liberté de pouvoir visiter les donjons dans l’ordre que l’on souhaite. Cela donne une certaine vivacité dont d’autres opus de Zelda manquaient. Ici pas de progression forcée. Si vous vous retrouvez coincé dans un donjon en particulier, pas de problème – vous pouvez passer à un autre. En fin de compte, cela revient au même et on fait la même chose que dans un autre jeu Zelda, mais la possibilité de faire tel ou tel donjon selon notre humeur est grisante.

A Link Between Worlds pourrait facilement être perçu comme une pâle copie légèrement modifiée  de A Link to the Past – qui constitue son fondement – mais non je vous rassure il a sa propre identité. Vous aurez à mener une bonne quantité de voyages entre les deux mondes – Hyrule et Lorule – pour terminer l’histoire et les quêtes annexes, de quoi vous occupez quelques heures !

Verdict ?

A Link between Worlds est à la fois accessible et incroyablement profond. Il affiche une audace étonnante. A mon goût, il réussi à peaufiner et à complètement redéfinir les concepts de base de la série. J’ai ADORÉ le fait qu’il soit la suite directe du cultissime A link to the past, et de ce fait de revoir des visages / des donjons / des boss familiers, les mondes tels que je les avaient quittés..etc.
Bref, le résultat est une suite vraiment réussie ! Malgré les fortes attentes que j’avais, l’opus ne m’a pas déçue – Définitivement l’un de mes jeux préférés de 2013 !

 

Abonnez-vous au blog :

                  

Comments (5)

  1. Amy 5 années ll y a

    Merci pour ton avis ! Comme mon copain l’a reçu en cadeau à Noël, je compte bien m’y mettre aussi à l’occasion. Par contre, je n’ai pas vraiment fait les épisodes précédents, pour ma part. J’ai simplement tâté à l’un des épisodes DS, mais sans plus.

    • Auteur
      Asuka 5 années ll y a

      Tu verras les graphismes ne sont pas comme ceux des autres épisodes sortis sur 3DS ! Dans celui-ci les graphismes sont identiques à ceux de A Link to the past. Perso j’ai adoré le clin d’oeil, mais j’admets que cela peut dérouter ! :)

  2. Farfadette 5 années ll y a

    Je ne suis pas vraiment une fan de Zelda (je suis plus Sonic) Mais le petit que je garde est un inconditionnel de ce jeu la ! Son pere lui a meme offert les première consoles portable avec ce jeu xD Je pense que celui la il a du l’avoir a noel donc je ne tarderai pas a le tester xD

    • Auteur
      Asuka 5 années ll y a

      Oh tu me diras ce que tu en penses, je suis curieuse d’avoir ton retour !
      Dans tous les cas : Enjoy ! 😀

  3. victoria secret uk 2 années ll y a

    Il ne m’en fallait pas plus pour craquer !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*