Un blog lifestyle...

Dans la famille la Poisse…

Dans la famille la Poisse…

Je me tartine les lèvres de mon labello le petit marseillais, recette méditerranéenne au karité, à l’amande douce, et à l’huile d’argan… Hmm j’adore cette adore de vacances, d’ailleurs c’est bien simple je suis complètement dingue de cette gamme que je recommande à tout le monde tellement le rapport qualité prix est intéressant !

Windyday.jpg

Bref vous l’aurez compris ma tête est déjà en vacances. Bien loin de la mémoire et de l’apprentissage implicite, des maximes conversationnelles, et des psychothérapies de groupe du point de vue de D. Anzieu ou de Foulkes…. J’ai envie de soleil d’évasion ! Dur de rester concentrée dans ces conditions… Surtout qu’en ce moment le destin s’acharne contre moi. Dernier élément en date ? La perte de mon DIU ! Oui Oui rien que ça.

Je vous situe le contexte :

Mardi soir lors d’un changement de protection hygiénique, je ressens une vive douleur (mais largement supportable) : Des contractions en quelque sorte (enfin je suppose que ça y ressemble). Je m’allonge, avec une tite bouillote préparée avec amour par mon chéri et finis par m’endormir. Au réveil, plus de douleur. Vérification rapide pour voir si tout est OK, et en effet ça l’était.

Jeudi toujours ok.

Saut dans le temps nous voici vendredi, 8heure du matin pour être exacte. Rechangement de protection… Je sens quelque chose de bizarre. Vérification (encore et toujours… Je suis ce que l’on appelle une angoissée, alors les vérifications font partie de mon quotidien. Je vérifie tout et tout le temps.) en fait ce n’est pas ce que l’on peut appeler une vérification puisqu’une ficelle dépassait donc fallait vraiment être myope, et pas réveillée pour la rater ! Le verdict tombe : Fait chier ce que je redoutais, et qui n’arrive que très rarement, me soit tombé sur la gueule, MA gueule. En retirant ma cup mercredi soir j’ai arraché le stérilet avec >.<

[Je le répète c’est une chose qui n’est pas courante n’ayez pas peur si vous portez un DIU. Pour moi c’était gros comme un éléphant en plein milieu d’un couloir, j’avais dit à ma gynéco que le fil était trop long mais elle voulait attendre avant de le couper. Eh bien voila ce qui devait arriver arriva].

Bon jusque là ce n’est pas très grave, un coup de fil à ma gynéco et tout rentre dans l’ordre. Mais c’était sans compter sur ma poisse légendaire. Mon médecin partait en vacances ce vendredi à 12h, et bien entendu son carnet de rendez vous était plein… Etant donné qu’il était inconcevable pour moi d’attendre une semaine avec un bidule en cuivre qui se trimballe dans mon vagin, j’ai tout de même tenté ma chance. Après moult gentillesse, caresse dans le sens du poil à la secrétaire, après avoir tapé du pied, fait mes yeux de chat battu, et enfin supplier j’ai obtenu un « rendez vous ». En réalité ce n’était pas un vrai rendez vous je devais me pointer à 8h30 et attendre qu’elle puisse me caser entre ses rendez vous, mais c’est mieux que rien.

Bref elle me reçoit, et confirme ce que je savais déjà : Mon DIU est parti vivre sa vie dans mon vagin au lieu de s’installer paisiblement dans mon utérus -_-‘ *zut, flutte, crotte, chier*

L’idée de passer un mois sans protection m’est inconcevable, je commence déjà à déprimer. Heureusement vu qu’elle est gentille comme tout, elle accepte de m’en reposer un dans la mâtiné. Seule condition ? Réussir à en trouver un dans une pharmacie, avant 12h, sans qu’ils aient besoin d’en commander (sinon ça arrivera trop tard). Pffiou mission acceptée et relevée avec succès, puisque pour une fois ma bonne étoile était avec moi et la pharmacie d’à coté en avait justement un (le seul, l’unique) en stock. Chose assez rare !

Bref direction la pose… J’ai l’estomac qui se tord tellement les souvenirs de la première pose ne sont pas agréables : Douleur insoutenable (vraiment c’était horrible) accompagnée d’un malaise vagal, malade comme un chien tout l’aprem’. Bref ce n’était pas la fête ! Mais faut savoir ce que l’on veut dans la vie, et vue que je dois être un peu maso, eh bien je resigne et avec le sourire en plus !

Et là ce ne fut pas le drame ! Je n’ai quasiment rien senti. Le truc qui change tout ?! C’est qu’elle a pincé l’utérus bien plus loin que la fois précédente du coup beaucoup moins de douleur ! (je dis ça pour celles que ça intéresseraient, enfin s’il y en a…)

Enfin voila je suis contente tout est rentré dans l’ordre. A part le fait qu’elle n’a pas voulu couper ce put*in de fil, et qu’elle veut que j’attende un mois avant de remettre cup et tampons -_-‘

Ohlala j’ai une vie palpitante il n’y a pas à dire… Ce n’est pas tout mais je ferai mieux de retourner bosser moi…

Comments (4)

  1. Cha 9 années ll y a

    lol ma pauvre ! que de péripéties !!
    J’espère que ça va pour le moment 😉 ! Je pense que je vais me renseigner pour peut être en poser un ! Vu que chéri est plus que sceptique vais devoir l’emmener avec moi en rendez vous !
    Bon courage pour les révisions! bisous !

  2. Auteur
    Asuka 9 années ll y a

    @Cha: Moi aussi mon chéri était sceptique au début et puis finalement lorsqu’il voit tous les avantages aujourd’hui, il est plutôt content :)

  3. Marie 9 années ll y a

    Ma gynéco pense que poser un sterilet alors qu’on n’a pas eu d’enfant n’est pas raisonnable. As-tu des enfants? Je sais que certains gynécos les posent quand on n’a pas eu d’enfant mais j’ai entendu dire que la pose était beaucoup plus douloureuse.
    D’autre part, ce qui m’étonne, c’est que tu parles de cuivre. Les sterilets au cuivre ne sont plus tout jeune. Maintenant ce qui est répandu c’est le sterilet Mirena (aux hormones) qui présent l’avantage pour la plupart des filles de stopper les règles.
    Sinon il y a aussi l’implant qui, si bien toléré, présent pleins d’avantages :) A voir avec le gynéco bien sur !

  4. Auteur
    Asuka 9 années ll y a

    @Marie: Certes la pose est plus douloureuse, ça je ne peux pas le nier, mais ça vaut vraiment le coup, enfin pour ma part…. Pour ce qui est du débat stérilet aux nullipares je t’encourage à aller lire cet article : http://tite-asuka.hautetfort.com/archive/2009/05/01/asuka-a-votre-ecoute.html
    Et oui les stérilets en cuivre ne sont plus tout jeune mais ils sont régulièrement contrôlés. D’ailleurs les DIU en cuivre ne sont plus les mêmes par rapport à ‘il y a 30 ans, la surface de cuivre est nettement supérieure (ainsi que l’effet contraceptif). Pour ce qui est du Minera, je ne voulais plus d’hormone donc j’ai laissé tomber (ainsi que l’idée de l’implant). Et puis le fait de ne plus avoir mes règles n’était pas un avantage pour moi, ça me fait plus flipper qu’autre chose (je suis une angoissée de la vie moi ^^). De plus, il faut savoir que le DIU hormonal est plus « gros », donc le poser aux nullipares peut être compliqué ou du moins douloureux.
    Bref j’espère t’avoir répondue ! Mais sinon pour les filles qui ne sont pas contre les hormones je ne crache pas du tout sur le Minera et l’implant ( j’en entend beaucoup de bien)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*